Yerba maté d'Auchan : bienfaits, alternatives, origine

yerba-mate-auchan

La yerba maté d’Auchan est une boisson qui a été découverte il y a 3 000 ans avant J.C. par les tribus amérindiennes. Ses vertus et sa popularité ont contribué à son importance culturelle ; elle est tantôt la boisson préférée de certains pays d’Amérique du Sud, tantôt un élément du patrimoine culturel de ses pays. CNN Travel, dans son classement des 50 meilleures boissons au monde, classait la yerba mate à la 35e position, devant la Red bull et la bière Guinness !


Histoire de la yerba maté d’Auchan

Son nom lui a été donné par les Guarani, une tribu amérindienne, qui a été la première tribu à exploiter ses bienfaits et à développer une méthode de consommation. Ces amérindiens plaçaient des feuilles de yerba maté dans une calebasse, avec de l’eau, et sirotait le tout avec une paille en canne appelée bombilla.

Avec l’arrivée des colons espagnols, la yerba maté a gagné en popularité. Ce sont notamment les missionnaires jésuites qui, percevant le potentiel commercial de cette boisson, vont en devenir les pionniers de sa culture, son transport et son commerce. Enfin, lorsque ces pays d’Amérique du Sud sont devenus indépendants de l’Espagne, la yerba maté était déjà dans la tradition et le fait de la boire faisait partie du folklore des pays, notamment en Argentine.

C’est d’ailleurs en Argentine, au Paraguay et au Brésil, que la yerba maté est aujourd’hui cultivée. Comme son nom l’indique, « thé du Paraguay » ou « thé des jésuites », Ilex paraguariensis n’accepte de pousser sur des terres autres que celles des Guarani.

Préparation de la yerba maté d’Auchan

L’infusion de yerba maté d’Auchan se boit traditionnellement chaude et amère. C’est ainsi que le consomme préférentiellement les Argentins, à partir des feuilles de yerba maté. Ce goût caractéristique est obtenu par un processus de séchage et de broyage des feuilles. Toutefois, si l’amertume ne vous convient pas, sachez qu’il est tout à fait possible de personnaliser et d’aromatiser sa préparation selon vos parfums préférés ! Il est ainsi possible d’ajouter du sucre, du miel, de la menthe, des écorces d’agrumes ou encore des épices (cannelle, fenouil, gingembre...).

Sa préparation est légèrement plus technique que le thé. En effet, après avoir rempli votre tasse au ¾ de yerba maté, il faut y verser de l’eau non-bouillante (70-80°C) pour faire infuser. Celle-ci doit-être versée avec une inclinaison de 45°, jusqu’à ce que la mousse atteigne la surface, un peu comme le fait votre barman avec votre bière.

Au-delà de la tradition, pourquoi est-elle cultivée aujourd’hui ? Quelles propriétés renferme-t-elle ?

Bienfaits

Dans le domaine de la nutrition, les intox fleurissent sur Internet et aussi dans votre librairie. La yerba maté serait ainsi connue pour ses effets minceur, énergisant, détox ou encore antidépresseur, et ses nombreuses vitamines. Face à toutes ces déclarations, rien de mieux qu’un contrôle par une institution scientifique officielle pour démêler le vrai du faux.

Pour la yerba maté, la littérature scientifique est assez fournie et on trouve de nombreuses propriétés de santé associées à la consommation de yerba maté. Dans le domaine agroalimentaire, ce qui nous intéresse ici puisque la yerba maté d’Auchan est consommée en tant qu’aliment (infusion, complément alimentaire…) et non médicament, c’est la DGCCRF et l’EFSA qui contrôlent et approuvent les déclarations que l’on peut ou non donner à un produit quant à son impact sur notre santé.

Des allégations santé, informations portant sur les propriétés nutritionnelles bénéfiques d’un aliment, portant sur le yerba maté ont été formulés et soumises à examination à l’EFSA.

Dans la liste des candidats aux allégations santé de l’EFSA de 2011, la yerba maté est évoquée 4 fois, dont 1 fois en association avec d’autres plantes. On retrouve ainsi des candidatures pour des allégations portant sur :

  • Contrôle du poids et métabolisme des lipides (ID 2070)
  • Contrôle du poids et perte de poids, avec 2 autres plantes (ID 2173)
  • Elimination rénal (ID 2275)
  • Propriétés antioxydantes (ID 2835)

Ici, figure donc les seuls bénéfices sur la santé que l’on peut accorder au yerba maté. Et encore, si elles sont acceptées par l’EFSA. Elles peuvent également être toutes refusées.

En ce qui concerne ces qualités nutritionnelles, la yerba maté étant une infusion, ce sont celles d’une boisson de plus de 97 % d’eau et donc faible en calories et macronutriment. Elle ne semble également pas particulièrement riche en certains minéraux. Cette infusion est en revanche assez caféinée ; davantage que le thé, mais moins que le café.

Alternatives à la yerba maté d’Auchan

Avec 53 mg de caféine pour 100 ml d’infusion de yerba maté, contre 77 mg pour 100 ml de café ; la yerba maté d’Auchan est une alternative au café. De plus, comme ce dernier, elle semble présenter de bonnes propriétés antioxydantes, dû aux polyphénols que contiennent ces feuilles.

Ces propriétés antioxydantes étant fortement dépendantes du processus d’élaboration du yerba maté. Si un maté de qualité est toujours à privilégier, c’est surtout pour la durée de l’entreposage du maté, généralement de 6 mois à 2 ans, que celui-ci développe ces capacités antioxydantes, mais également son arôme et sa couleur.

La yerba maté représente également une alternative au thé. Malgré une palette de saveur moins variée que le thé, la yerba maté étant plus proche d’une infusion au niveau gustatif, il est possible de se munir de maté aromatisé ou de l’associer à d’autres plantes.

Finalement, quoiqu’il remplace, la yerba maté saura se faire une place dans votre quotidien si vous lui en laissez la chance. A l’instar des thés et cafés, elle fait partie de ces boissons millénaires traditionnelles dont nous n’avons pas encore percé tous les secrets.