Maté : préparation, bienfaits, risques, origines etc...

Véritable tradition en Argentine, déguster du maté est de plus en plus populaire ailleurs dans le monde. Cette boisson détox possède en effet de nombreuses vertus et propriétés bénéfiques sur le corps et l’organisme. Ces bienfaits notables sur la santé sont d’ailleurs corroborés par de récentes études. Cependant, la yerba maté demeure une plante encore méconnue pour certains.

Pour vous aider, voici un guide explicatif sur le maté où vous trouverez toutes les réponses à vos questions. De ses origines, à la façon de le consommer, en passant par ses vertus, vous saurez tout sur ce super-aliment en lisant la suite de notre article. 

Qu’est-ce que le maté  ? 

La yerba maté provient d’une espèce issue de la famille des aquifoliacées. Très répandues en Amérique latine, les feuilles sont récoltées de façon ancestrale à la main puis écrasées grossièrement. Vous retrouverez donc la yerba sous cette forme dans le commerce. On consomme ensuite cette herbe, qui devient ce que l’on appelle le maté une fois infusée.

Le maté est consommé traditionnellement en Amérique du Sud depuis le XVIe siècle. Le mot « maté » servait tout d’abord à qualifier le récipient dans lequel était préparée la boisson, avant d’avoir été étendu au breuvage en lui-même. La plante fut d’abord consommée par les Guaranis, un peuple amérindien qui la mastiquait, puis par les Jésuites Paraguayens qui l’exportèrent ensuite dans les pays voisins (Uruguay, Bolivie, Argentine et Chili).

 Maté fraté maté

Ce sont ces derniers qui commencèrent à la déguster en infusion. On leur doit d’ailleurs le nom de « thé des Jésuites » encore utilisé de nos jours pour qualifier la boisson. Les colons espagnols l’ont ensuite interdite à cause de son effet énergisant jugé diabolique. Elle s’est pourtant imposée comme une tradition au fil du temps et représente toujours un symbole de partage en Amérique latine. Il existe toujours des arbres à maté centenaires au Paraguay, mais la plupart de la production de maté provient d’exploitations de taille variable.

 

Café, thé, matcha ou maté  ?

Si tout le monde connaît bien les propriétés du café, les caractéristiques du maté ont souvent pour habitude d’être confondues avec celles du thé ou encore du matcha. Pourtant, chaque feuille ou fruit provient d’une plante totalement différente et possède ses attributs propres. Voici un petit topo distinctif entre chaque boisson : 

  • Le café: ce sont les graines torréfiées du caféier que l’on consomme en boisson. Sa culture est également très présente en Amérique du Sud, mais aussi en Afrique ou en Asie. La caféine est bien connue pour être un énergisant et un simulant psychotrope.
  • Le thé: c’est une plante provenant majoritairement d’Asie. Il existe différentes variétés (thé blanc, vert, noir, rooibos, etc.).
  • Le matcha: il s’agit d’un thé vert dont les feuilles séchées sont très finement broyées. Le breuvage est alors plus riche que le thé classique, car la feuille entière est consommée, et avec elles de nombreux antioxydants et minéraux.
  • Le maté: la yerba est issue d’un arbre à feuille cultivé essentiellement en Amérique du Sud. La molécule qui permet un regain d’énergie se nomme la matéine, composée de caféine, mais également riche en vitamines et antioxydants. À noter que pour un maté de 100 ml, il y a environ 36 mg de caféine, soit 4 mg de plus que pour 100 ml de boisson énergétique !

 

C’est le maté qui regroupe le plus d’effets positifs sur l’organisme. Il possède en effet davantage de caféine que le thé. Cela permet de stimuler le corps et l’esprit sans pour autant tomber dans les travers que peut générer une consommation excessive de café. Le maté garantit une concentration accrue sur une longue période sans agir de façon néfaste sur le cœur. La matéine est aussi plus puissante que la théine et possède de nombreuses vitamines et antioxydants. Avec le maté, votre corps de se réveillera efficacement, mais en douceur.

maté travail concentration 

Quels sont les bienfaits du maté  ?

Voici les principales vertus de ce super-aliment :

Le maté est énergisant et stimulant

C’est l’un des principaux bénéfices : grâce à la caféine, le maté procure un effet énergisant durable et constant. La quantité de caféine dans le maté varie selon la récolte et selon le mode de préparation (maté cocido, tereré…). Les teneurs en caféine sont donc approximatives. De manière générale, le maté est plus caféiné que le thé mais moins que le café.

 

Améliore la concentration

Un autre effet indéniable de la yerba maté est son effet stimulant sur le système nerveux. Cet effet est surtout dû à la teneur en caféine de la boisson qui renforce l’attention et empêche l’endormissement. D’autres études prouvent que la caféine améliore les performances mentales à court terme.

  

Meilleure récupération

L’un des bienfaits du maté les plus appréciés des sportifs est sans doute sa capacité à améliorer la récupération après l’effort. À ce sujet, une étude réalisée à Cambridge a prouvé que le taux de récupération est supérieur de 8 % dans les 24 heures qui suivent un entraînement si un sportif consomme du maté.

  

Effets anti-cancer

Des recherches menées à l’université de l’Illinois en 2005 ont démontré que la plante du maté possède beaucoup de matières phénoliques empêchant la propagation des cellules buccales cancérigènes. Bien entendu, c’est à faible dose, mais une consommation journalière renforcera le système immunitaire.

 

La perte de poids avec le maté 

Le maté est également reconnu pour son action active pour perdre du poids. Non seulement cette boisson est bonne pour la santé grâce à ses effets antioxydants, mais elle peut également vous aider à brûler des graisses de par son rôle thermogénique.

Il est bien évidemment conseillé de combiner la consommation de maté avec la pratique sportive afin d’obtenir de meilleurs résultats. Les conclusions des chercheurs montrent que les sportifs ayant consommé de la yerba maté avant de faire leur séance de sport brûlaient plus de calories et jusqu’à 24% de graisse en plus.

De plus, cette infusion possède un effet « coupe faim » ce qui permet de mieux réguler l’appétit.

 

Prévention contre les maladies dégénératives

Une étude menée par la Faculté des Sciences Exactes et Naturelles de l’Université de Buenos Aires et une autre menée par iB3 a mis en avant les effets du maté sur la maladie de Parkinson et d’Alzheimer. Leurs résultats sont probants : elles ont conclu que la yerba maté, consommée de manière journalière, permet de prévenir ces deux maladies. Elles ont également trouvé, lors de leurs recherches, que les éléments contenus dans le maté permettaient aussi de préserver et protéger les os des effets du temps

 

Autre bienfait cosmétique

La yerba de maté possède également des vertus anti-vieillissement cutané. De nombreux fabricants en cosmétiques l’utilisent depuis des années, notamment pour concevoir des produits prévenant l’apparition des rides ou des taches de vieillesse. Une véritable source de bienfaits pour retrouver le bien-être naturellement !

 

maté dégustation

 

Quel goût a le maté ?

Le maté a un goût particulier, assez proche de celui du thé vert, mais sensiblement plus amer. Selon la provenance des feuilles et le mode de séchage (avec ou sans fumée), votre infusion pourra avoir un léger goût de fumé. Traditionnellement, le maté est consommé tel quel en Argentine ou en Uruguay, mais il peut facilement être adouci ou aromatisé.

Selon le type de maté, les arômes peuvent être plus ou moins doux, suaves et subtils. Cela dépend en grande partie de la composition de chaque plante, du mode de production, de la récolte, mais également de la façon dont on le prépare. La durée d’affinage (durée d’entreposage et découpe plus ou moins fine des feuilles et tiges) joue également un rôle majeur dans les arômes du maté. Plus le temps de maturation sera élevé, plus le goût sera prononcé.

Les tiges ou « palo » peuvent être ajoutées pour « casser » l’amertume du maté. Cependant, les Uruguayens ne les intègrent pas, car ils ont l’habitude de consommer leur boisson très amère. Une culture à l’ombre donnera un maté plus doux qu’une culture en plein soleil. L’idéal est de goûter différentes versions afin de se faire une idée.

Comme pour le café, l’amertume peut surprendre aux premières gorgées, mais il est assez facile de s’y habituer. La préparation donnera la touche finale au goût de votre boisson. Si vous l’aimez « amargo », c’est-à-dire tel quel, avec son amertume originale, il vous suffit de laisser infuser les feuilles sans rien ajouter. Si en revanche, vous le préférez « dulce » pourquoi ne pas y ajouter du miel, du sucre ou du stévia ? Il est également possible d’aromatiser son breuvage selon ses goûts personnels. Voici quelques exemples d’associations agréables :

  • Ajouter des épices ou des herbes aromatiques : on peut par exemple agrémenter son infusion avec de la cardamome, de la cannelle, de la menthe, de l’anis, du gingembre, etc.
  • Les zestes d’agrumes: des zestes de citron, d’orange ou de pamplemousse peuvent aussi sublimer votre maté.
  • Booster les effets de la yerba avec les plantes médicinales: il est fréquent d’ajouter d’autres herbes à son maté. Autant en profiter pour cumuler les bienfaits en ajoutant des plantes aux vertus médicinales telles que l’eucalyptus, la lavande ou encore le tilleul.
  • Un nuage de lait: comme les Britanniques ont coutume de le faire dans leur thé, vous pouvez infuser votre maté dans du lait pour le parfumer délicatement et adoucir ses arômes.

 

Les différentes versions existantes

Comme avec le café et le thé, il existe différents matés. Voici les quatre grands types de yerba maté que l’on peut retrouver :

 

Le maté affiné

Il s’agit du maté classique, la version la plus répandue et la plus réputées pour son arôme intense. Les feuilles sont affinées jusqu’à 24 mois dans des conditions bien spécifiques (humidité, chaleur, etc.) afin de donner un produit très élaboré. Il se présente sous la forme de feuilles jaunâtres broyées grossièrement. Il s’adresse surtout aux initiés, car son goût est très prononcé. 

Le maté vert

C’est l’inverse du de la yerba précédente : ce type de maté ne passe pas par la case de l’affinage. Il est récolté et commercialisé pour une consommation quasi immédiate. Ses arômes sont plus suaves et délicats, ce qui en fait l’un des matés les plus appréciés en France. Plus facile d’accès pour les novices, il plaît à tous les profils grâce à ses saveurs très équilibrées, entre intensité et amertume modérées.

 

maté vert

 

Le maté torréfié

Également appelé « maté brun », les feuilles de ce type de maté passent par une étape complémentaire après la récolte et l’affinage : la torréfaction. Comme pour les fèves de cacao ou de café, les feuilles sont chauffées très vite, mais très fort. Cela permet de donner un goût fumé et légèrement caramélisé aux feuilles de maté. 

Le maté aromatisé

Pour plaire au plus grand nombre, il existe également toute une gamme de maté aromatisée. Miel, fruits des bois, citron ou encore fruits de la passion, le choix est vaste. Il est même possible d’accroître l’effet énergisant du maté en optant pour une version au guarana.

 

Ce panel de choix est une des raisons de l’engouement auquel on assiste actuellement pour le maté. Nous le savons, les goûts varient d’un continent à l’autre et ce qui fait l’histoire de l’Amérique latine, a mis quelques siècles à se développer en Europe. Grâce à ces différences de culture, de récolte et d’affinage, chaque personne a désormais la possibilité de tester plusieurs types de maté et de trouver la version qui lui convient le mieux.

 

Quels accessoires utiliser pour préparer et boire du maté  ?

Pour préparer du maté, il est indispensable d’utiliser certains accessoires dédiés. Vous pourriez vous interroger sur les termes spécifiquement employés pour désigner ces éléments. Pour que vous sachiez de quoi vous avez besoin, nous allons décrypter ensemble le jargon du maté :

  • La calebasse: il s’agit du contenant traditionnel destiné à recevoir le maté préparé. Une tasse en quelque sorte, que l’on peut trouver dans différents matériaux, mais le plus souvent en métal ou en courge. La calebasse est parfois également nommée « pot à maté » ou « cuia », plus grosse et surtout utilisée au Brésil. Si vous dégustez le maté froid ou « tereré », ce sera dans une « guampa », calebasse traditionnellement taillée dans une corne.
Calebasse maté tio

 

  • La bombilla : ce terme désigne la paille qui permet de déguster le maté. Elle est généralement faite en métal ou en bambou et équipée d’une sorte de filtre qui permet de ne pas aspirer les feuilles infusées.
bombilla maté
  • Un thermos : si vous êtes un grand amateur de maté, il faut savoir qu’une yerba de bonne qualité peut être infusée plusieurs fois au cours de la journée. Ainsi, une thermos à maté peut être idéal afin de préparer facilement votre maté à tout moment. De plus, cela vous permettra de garder votre boisson chaude plus longtemps. Pensez à vous procurer un thermos muni d’un bec verseur pour contrôler le débit de l’eau.

Il existe différents types de kits pour démarrer son initiation au maté. Ainsi, la calebasse et la bombilla ne se présenteront pas forcément de la même façon. Quoi qu’il en soit, l’hygiène et le soin apportés à vos accessoires sont indispensables et garants de leur longévité. Il est conseillé de jeter rapidement la yerba infusée après l’avoir bue. Il faudra ensuite nettoyer la tasse et la bombilla après chacune de vos utilisations.

 

Comment préparer sa boisson  ?

Une fois équipé des bons accessoires à maté, vous pouvez passer à la préparation de votre boisson. Pour cela, il faut respecter quelques étapes : 

1- Verser la yerba maté dans la calebasse

Remplissez votre calebasse au 2/3 de sa capacité.

2 – Réalisez la montagne

Placez votre main sur le dessus de la calebasse et secouez légèrement à l’horizontal afin d’enlever la poudre qu’il pourrait avoir dans votre yerba. Inclinez légèrement votre calebasse, à 45 degrés environ, et retirez progressivement votre main.

3 – Versez l’eau froide sur le dessus de la montagne.

Les feuilles sont assez fines, il est donc nécessaire de les protéger avant la première infusion.

4- Placez la bombilla dans le creux

Bouchez le bout de votre bombilla et placez votre paille au fond de la calebasse. Veuillez ne plus la toucher. La bombilla servira à filtrer la boisson afin de ne pas avaler de feuilles

5- Versez l’eau chaude

Attention à ne pas porter l’eau à ébullition sous peine d’obtenir un maté trop puissant en goût. De plus, l’eau brûlante est nocive pour la digestion : privilégiez une température comprise entre 70 et 80 degrés pour une infusion parfaite. Il faut savoir que l’eau trop chaude pourrait brûler la yerba et lui faire perdre toutes ses propriétés bénéfiques. Si vous n’avez pas la fonction « maté » sur votre bouilloire comme il est coutume de voir en Argentine, vous pouvez utiliser un thermomètre ou rectifier le tir en ajoutant un peu d’eau froide dans votre thermos.

Best pratices

Ne pas infuser toute la yerba

Nous vous déconseillons de versez de l’eau sur toute la yerba. Cela rendrait l’infusion trop amère et celle-ci durera moins longtemps. L’eau chaude doit être versée au même endroit, dans le creux de la montagne, afin que le maté s’infuse progressivement.

 infusion maté

Ne pas toucher la bombilla

Il est important de ne plus toucher la paille une fois qu’elle est placée. Les fines feuilles pourraient s’insérer dans la bombilla ou boucher le filtre.

Ré-infuser

Le maté peut se ré-infuser une quinzaine de fois. Au fur et à mesure, l’amertume va s’atténuer. Une fois que le maté n’a plus de goût, on dit qu’il est « lavado ».

Partager

Le maté est une boisson de partage. Traditionnellement, la personne qui le prépare a pour habitude de boire en premier, puis de faire passer la calebasse à ses convives en commençant par la gauche. Plusieurs personnes partagent alors la même calebasse en signe de rituel et de convivialité.

De plus on aimerait partager avec vous les 5 erreurs à ne pas commettre avec le maté dans cette vidéo :

Autres manières de préparer le maté

Préparer le maté sans calebasse

Si vous n’avez pas encore le kit du parfait buveur de maté, sachez que vous pouvez aussi déguster votre breuvage favori en plaçant la yerba dans une boule à thé. Une théière à grille ou une cafetière à piston peuvent également faire l’affaire pour commencer. Il vous suffit de laisser infuser vos feuilles dans de l’eau chaude pendant 5 minutes. On peut également trouver le maté en sachet comme pour le thé.

 

Boire le maté froid

Le maté peut également se déguster froid. C’est ce que l’on appelle le « tereré ». Cette façon de le préparer est très répandue au Paraguay. Il suffit de faire infuser la yerba accompagnée de fruits ou d’autres herbes dans de l’eau très froide. Placez les feuilles de maté jusqu’à la moitié de la calebasse. Ajoutez par la suite de la glace pilée, des fruits, des épices ou des herbes en tout genre au-dessus de la yerba. Insérez la bombilla dans le contenant et on verse de l’eau froide ou du jus de fruits.

 

Canette au maté

Il existe depuis peu des canettes énergisantes au maté. Découvrez notre canette en cliquant ici.

Canette maté

À quel moment de la journée consommer le yerba ?

Si les vertus sont nombreuses, il est tout de même important de rappeler que le maté est une plante riche en caféine et en théobromine (molécule de la bonne humeur présente dans le chocolat). Même s’il contient moins de caféine que le café lui-même, son taux est nettement plus élevé que dans le thé ou le matcha. Cette proportion de caféine permet de stimuler le corps et le système nerveux, mais peut également être responsable d’insomnies si vous en êtes sujet.

Même si vous ne ressentirez aucun pic d’excitation comme cela est fréquent lorsque l’on boit du café, il faut toutefois rester prudent. C’est pour cela que le maté doit être consommé à certains moments de la journée et en quantité limité. Le maté possède l’avantage de ne pas procurer le coup de fatigue que pourrait donne un café quelques heures après sa consommation. Son effet est immédiat et constant durant toute la journée. Ainsi, il n’est pas pertinent de siroter un maté avant d’aller se coucher. Cela risquerait de perturber votre sommeil. Choisissez bien vos moments en fonction de votre organisation, mais nous vous conseillons de vous limiter à 2 infusions de maté maximum par jour.

 

L’idéal est de boire une infusion de maté au réveil pour profiter de son doux effet stimulant et démarrer la journée idéalement. Ensuite, une calebasse peut être prise après le repas du midi afin de favoriser l’absorption des nutriments ingérés et aider à la digestion.

Ps : D’ailleurs, un variant à la célèbre phrase "Pour être en bonne santé, mangez au moins 5 fruits et légumes par jour" en Argentine, est : ‘Pour être en bonne santé, buvez au moins 5 matés par jour’.

Si vous êtes sportif, un maté en quittant le bureau ou avant de vous rendre au sport sera bénéfique sur votre forme et votre vitalité. Si vous êtes un étudiant, cela améliora votre concentration. D’ailleurs de nombreux étudiants en Argentine consomment quotidiennement du maté pendant les cours ! Idéal en prévision d’examens afin de tenir le coup durant les longues heures de révision. Un maté peut être également approprié après une soirée trop festive pour récupérer et se réhydrater, lorsqu’il fait froid pour vous réchauffer ou tout simplement pour partager un moment agréable entre amis.

maté foot

Qui peut consommer du maté  ?

Tout le monde peut consommer du maté. Cependant, certains états ou pathologies doivent nécessiter un avis médical en amont. En effet, comme tous les autres types de boissons énergisantes, le maté ne doit pas être consommé par les personnes ayant des problèmes cardiaques. De même si vous êtes sujet à ressentir de l’anxiété ou à avoir des difficultés à l’endormissement, votre consommation de maté devra être limitée. Au vu de son effet stimulant, le maté est également déconseillé aux femmes enceintes et aux enfants. Enfin, les personnes ayant des problèmes gastriques devront également demander conseil à leur médecin avant de consommer du maté.

En dehors de ces cas particuliers, le maté procure de nombreux bienfaits et sera adapté à divers profils. Tout d’abord les sportifs, c’est d’ailleurs une boisson très en vogue dans le monde du football amateur et professionnel. Des superstars telles que Lionel Messi, Cristiano Ronaldo ou le français Antoine Griezmann en ont d’ailleurs fait leur boisson phare. Cela est notamment dû à l’effet stimulant du maté, mais aussi à ses vitamines et minéraux qui permettent une meilleure récupération après l’effort. Le maté réduit l’accumulation d’acide lactique causant les crampes dont souffrent souvent les footballeurs. Le tout de façon 100 % naturelle, ce qui séduit particulièrement les sportifs de haut niveau.

Ps : Les joueurs uruguayens sont les plus gros consommateurs de maté à en croire leur importation de 180 kg de yerba maté pour la coupe du monde de 2018 !

De nombreuses célébrités ont également été vu avec une calebasse à la main comme Barack Obama, le pape François ou en encore le mannequin Gisèle Bündchen.

célébrité maté

Où peut-on trouver du yerba maté  ?

Auparavant assez difficile à se procurer en France, le maté est aujourd’hui exporté partout dans le monde. La yerba est en effet de plus en plus consommée en remplacement ou en complément d’une consommation de café et de thé. Ainsi, on retrouve le maté dans les tisaneries et boutiques spécialisées en thés. On peut également trouver du yerba maté dans les magasins bio.

Cependant, il est également assez facile de se procurer du maté sur internet. Des boutiques en ligne spécialisées, comme Fraté Maté, proposent un plus large choix de yerbas et d’accessoires.

 

Quelques idées de recettes à base de maté

Saviez-vous qu’outre le fait de consommer le maté chaud ou froid, il existait la possibilité de concevoir des recettes originales et uniques à base de yerba ? Voici quelques idées de recettes à base de maté qui vous mettront nul doute l’eau à la bouche.

Gâteau à base de maté

Pour réaliser cette recette, vous aurez besoin de :

  • Feuilles de yerba
  • Eau froide
  • Lait chaud
  • Un demi-verre de beurre fondu
  • Une pincée de sel
  • Un verre et demi de sucre
  • 4 œufs
  • 50 grammes de noix de coco râpée
  • Deux verres et demi de farine de blé

Pour commencer, munissez-vous d’un verre classique de 25 cl. Déposez un demi-verre de feuilles de maté dans un saladier puis arrosez-les avec un demi-verre d’eau froide. Laissez la yerba infuser une dizaine de minutes. Faites bouillir un verre et demi de lait et ajoutez-y les feuilles de yerba infusées. Une fois que le mélange est froid, filtrer les résidus de feuilles.

Dans un autre saladier, montez les 4 blancs d’œufs en neige en y incorporant une pincée de sel. Mélangez à part les 4 jaunes avec un demi-verre de beurre fondu et un verre et demi de sucre. Ajoutez l’infusion de maté dans ce mélange ainsi que 50 g de noix de coco râpée et deux verres et demi de farine. Incorporez enfin les blancs en neige et remuez en prenant garde de ne pas les casser.

Préchauffez le four à 180°. Placez la pâte obtenue dans un plat à gâteau que vous aurez pris le soin de beurrer et de fariner au préalable. Enfournez le gâteau de maté durant 45 minutes à 180°.

 

Cocktails à base de maté

Il existe plusieurs recettes de cocktails à base de maté. En voici trois qui sauront particulièrement vous séduire :

Le mojito maté :

Il vous faudra réaliser auparavant une infusion de yerba agrémentée de menthe fraîche et de citron (jus et zestes). Ajoutez-y ensuite 2 cl de rhum blanc ou ambré, des feuilles de menthe, du sucre de canne liquide et une rondelle de citron pour la décoration du verre. À servir glacé !

L’horchata maté glacée :

Pour cette recette fraîche et gourmande, vous devrez commencer par faire infuser vos feuilles de maté dans l’eau froide. Dans un grand verre, mélangez ensuite l’horchata (lait d’amande) avec une cuillère à soupe de miel, une demi-cuillère à café de cannelle en poudre et quelques gouttes d’extraits de vanille. Ajoutez enfin 2 cl du rhum de votre choix, de la glace pilée et allongez avec l’infusion de maté. Bonne dégustation !

Le cooler maté :

De même que pour les précédentes recettes, pensez à réaliser auparavant votre infusion de maté. Mélangez ensuite 6 cl de maté infusé à 6 cl de téquila et 6 cl de jus de pamplemousse fraîchement pressé. Ajoutez enfin un trait de sirop de gingembre et le jus d’un demi-citron. Allongez avec de l’eau pétillante. Régalez-vous !