Préparation du maté de façon traditionnelle : comment préparer le maté ?

Préparation du maté de façon traditionnelle : comment préparer le maté ?

Préparer un maté est un vrai rituel en Amérique du Sud, mais rassurez-vous, sa préparation n’a rien de compliqué. Il suffit de savoir comment s’y prendre. Cela tombe bien, le but de cet article est justement de vous montrer pas à pas comment préparer un bon maté.

PRÉPARATION DU MATÉ À L'AIDE D'UNE CALEBASSE ET D'UNE BOMBILLA : ÉTAPE PAR ÉTAPE

Traditionnellement, la yerba maté se déguste à l'aide d'une gourde à maté (la calebasse) et d'une paille en métal (la bombilla).

Le choix de la calebasse dépend des goûts de chacun, tout comme celui de la bombilla. N’hésitez pas à faire un tour sur notre site, nous proposons des calebasses et des bombillas importées d’Argentine. Vous y trouverez toutes sortes de modèles. 

Voyons tout de suite comment préparer un bon maté.

ÉTAPE 1 : PRÉPAREZ VOS USTENSILES À MATÉ

la préparation du maté parfait dépend de trois éléments :

  1. Une calebasse. Comme vous le savez peut-être, il existe des calebasses en bois, en verre et en silicone naturel, mais traditionnellement la calebasse est fabriquée à partir d’une courge séchée. Avant de l’utiliser pour la première fois, n’oubliez pas de curer votre calebasse afin de resserrer les pores de ce matériel végétal. De cette manière, le récipient à maté est bien hermétique et ne risque pas de se fissurer.
  1. Une bombilla. Lors de la préparation du maté, veillez à ce que ni le filtre ni la paille ne soient obstrués par les résidus d’un précédent maté. Pour vérifier que ce n’est pas le cas, soufflez fortement au niveau de son bec pour évacuer tous résidus éventuels, ou bien, utilisez une brosse nettoyante spéciale. Si vous souhaitez réaliser un nettoyage en profondeur, vous pouvez la submerger dans un bol d’eau chaude mélangée avec du bicarbonate de soude ou un peu de vinaigre.
  1. De la yerba maté. Encore une fois, nous vous invitons à vous rendre sur notre site, nous proposons de nombreuses marques d’Amérique du Sud dont les yerbas aromatisées comme la CBSé. Idéales pour débuter avec le maté, elles sont plus douces et délicieusement parfumées aux agrumes, à la menthe, aux fruits rouges et plus encore.
préparation du maté

ÉTAPE 2 : REMPLIR DE YERBA MATE

Remplissez votre calebasse avec un peu de yerba maté, environ aux trois quarts de sa contenance.

Le maté est une infusion un peu particulière, car on utilisera la même yerba jusqu’à ce qu’elle perde son goût. Concrètement, on versera l’eau chaude sur la même petite portion de yerba maté. Vous n’aurez donc pas besoin de renouveler cette étape.

Si on juge que la yerba perd trop rapidement de sa saveur, alors on se contentera d’en rajouter un peu sur le dessus.

ÉTAPE 3 : RETIREZ “EL POLVO” DE VOTRE MATÉ

De par son processus d’élaboration, il est tout à fait normal que la yerba maté contienne une fine poudre résiduelle. Toutefois, il est important de la retirer, car elle risque de boucher le filtre de la bombilla.

Pour cela, placez votre main sur la bouche de votre calebasse et retournez-là énergiquement plusieurs fois de suite. Regardez votre main, la poudre verte que vous observez s’appelle « polvo ».

Cette opération est doublement importante, car elle permet également de répartir les feuilles et les résidus de branche (que l’on appelle « palos ») de manière homogène.  

ÉTAPE 4 : PLACEZ LA BOMBILLA DANS VOTRE MATÉ 

C’est une étape décisive, car si elle n’est pas correctement réalisée la yerba maté risque d’être infusée trop rapidement ou bien, la bombilla peut se boucher et empêcher l’eau de passer correctement.

  • Une fois que vous aurez retiré tout le polvo de votre yerba maté, retirez la main de la calebasse et inclinez votre maté de façon à ce que la yerba soit répartie selon une pente de 45°.
  • Versez un peu d’eau chaude à la base de cette pente : il faut simplement que la yerba s’imprègne, il s’agit donc de quelques millilitres, pas plus.
  • Placez votre pouce au niveau du bec de la bombilla puis, insérez-là à cet endroit. Veillez à bien aller jusqu’au fond.

Petite astuce : si vous n’avez pas réussi à maintenir la yerba maté en pente, vous pouvez rajouter un peu de yerba sur le dessus pour former un petit amas.

préparation maté

ÉTAPE 5 : VERSER L’EAU CHAUDE DANS LA PRÉPARATION DU MATÉ

À ce stade, le plus dur est fait. Il ne vous reste plus qu’à verser un peu d’eau chaude à côté de la bombilla.

Si vous avez correctement suivi les étapes de ce tutoriel, alors la yerba sèche devrait légèrement se soulever : l’eau infuse les feuilles concassées par le bas, et non par le dessus. C’est d’ailleurs pour cela que l’on dit qu’un maté réussi se caractérise par 50% de yerba infusée et 50% de yerba sèche.

Ceci dit, si votre maté n’est pas parfait, ne vous en faites pas, cela n’altère en rien son goût et ne vous empêchera pas de profiter de tous les bienfaits de la yerba maté.

À propos de la température de l’eau : celle-ci ne doit en aucun cas être bouillante. En effet, vous risquez de brûler la yerba qui perdra tout son arôme et deviendra particulièrement amer.

La bonne température pour infuser de la yerba maté est comprise entre 70 et 80°C. Vous pouvez utiliser un thermomètre, ou surveiller l’eau pendant qu’elle chauffe : éteignez le feu dès que les premières petites bulles se forment au fond de la bouilloire.

Pour la maintenir ainsi tout au long de la dégustation, on utilise en général un thermos. 

ÉTAPE 6 : DÉGUSTEZ !

Vous serez sans doute tenté de remuer la bombilla, voire même de la retirer. Ne le faites surtout pas, car il faudrait tout recommencer depuis le début ! Vous risquez en effet d’obstruer le filtre de la paille avec les feuilles de yerba maté.

Comme nous le disions un peu plus tôt, le maté est une infusion particulière, la yerba peut en effet être infusée jusqu’à 10 à 15 fois, soit environ un litre d’eau.

Petite astuce : lorsque les feuilles commencent à flotter à la surface de l’eau, c’est le signe qu’il faut ajouter un peu de yerba supplémentaire ou renouveler complètement l’infusion.

préparer maté

ÉTAPE 7 : PRENEZ SOIN DE VOTRE MATÉ 

Une fois votre infusion terminée, vous devez nettoyer la gourde et la faire sécher. Sinon, elle pourrait moisir, ce qui pourrait altérer le goût de votre maté.

À lireComment entretenir ma calebasse à maté ?

ÉTAPE OPTIONNELLE : UN PEU DE SUCRE ?

Certaines personnes trouvent que la saveur de la yerba maté est un peu amer. Dans ce cas, elles optent pour ajouter un peu de sucre, du miel ou de la stevia à côté de la bombilla avant de verser l’eau chaude.

À ce sujet, sachez qu’il y a plein de façons de déguster votre maté. Vous pouvez par exemple ajouter quelques feuilles de menthe, un peu de cèdre ou même du gingembre. Le maté est une boisson traditionnelle, mais cela ne l’empêche pas de se décliner selon vos goûts et vos envies.

Il est même possible de consommer du maté sans calebasse, à la manière d’un thé puisque la yerba est également conditionnée sous forme de petits sachets.

QUE FAUT-IL SAVOIR AVANT DE BOIRE DU MATÉ ?

Maintenant que vous connaissez les secrets de la préparation du maté, il est bon d’en savoir un peu plus à son sujet.

Véritable boisson culturelle, le maté est partagé en famille ou entre amis. En Argentine, en Uruguay et au Brésil par exemple, tous les invités utilisent le même récipient et la même bombilla.

Si vous avez l'occasion de partager un maté, voici comment vous y prendre si vous souhaitez respecter la tradition :

  • Tout d’abord, une personne doit jouer le rôle de cebador (serveur). C’est à lui que revient la tâche de préparer le maté. Il boira la première infusion pour s’assurer qu’elle est à la bonne température et que le filtre de la bombilla n’est pas obstrué.

Préparer un maté trop froid, trop chaud ou « tapado » (bouché), cela arrive à tout le monde, même aux consommateurs les plus expérimentés ! C’est pour cela qu’il impoli de laisser une autre personne prendre la première infusion. D’ailleurs, la première infusion est surnommée ‘‘maté del zonzo’’, c’est-à-dire, le maté du fou.

  • Une fois la qualité du maté vérifiée, le cebador remplit à nouveau la calebasse avec un peu d’eau chaude avant de le passer à la personne qui se trouve à sa droite.

Cette personne boit l’intégralité de l’infusion puis la retourne au cebador qui infusera de nouveau le maté pour le passer à la personne suivante.

On parle de « ronda del mate », et vous comprenez maintenant pourquoi ! Le maté passe de mains en mains jusqu’à ce que la yerba soit délavée. C'est-à-dire lorsque l'infusion n'a plus de goût.

Si on souhaite sortir de la ronda, il suffit de remercier le cebador d’un « gracias ». Celui-ci comprendra que vous ne souhaitez plus boire de maté pour le moment.

Vous savez à présent comment consommer du maté selon le protocole argentin. Si vous souhaitez approfondir le sujet, nous vous invitons à poursuivre votre lecture avec notre lexique de la yerba maté.

Pour conclure sur la préparation d’un maté

Laisser infuser la préparation d’un maté permet d’en faire ressortir toute sa saveur, que celui-ci soit fruité ou parfumé, tout comme le bon dosage. Préparer une infusion de maté est une excellente alternative au café ou à la caféine en général. En effet, étant un excellent stimulant, quelques grammes de cette plante originaire d’Amérique latine vous permettront de tenir toute la journée.

 

Vous pouvez trouver ce tutoriel en video sur notre chaine youtube :

 

Comment préparer le maté